Asthme et acariens comment est-ce lié 

Asthme et acariens : comment est-ce lié ?

Publié le 05/10/2021 par ephacare

Les acariens sont des araignées microscopiques qui se prolifèrent dans un milieu à la fois chaud et humide. Ils peuvent envahir toutes les pièces de la maison, surtout la chambre à coucher. Leurs déjections et les débris de leurs corps morts sont à l’origine d’allergies oculaires, cutanées et respiratoires, dont l’asthme. Pour mieux comprendre le rapport entre ce type d’affection respiratoire et les acariens, suivez le guide.

Acariens : l’une des principales causes des crises d’asthme

L’asthme est une irritation chronique des conduits respiratoires résultant d’une réaction importante du système immunitaire aux allergènes. Elle engendre la formation d’œdèmes bronchiques qui obstruent les voies respiratoires. L’asthme se manifeste par une toux sèche et irritative, puis une sensation d’oppression du thorax. Il peut également se traduire par une sensation de manque d’air, une respiration sifflante et une sécrétion importante de mucus épais.

Les crises d’asthme sont principalement causées par des allergènes respiratoires. Il s’agit généralement de pollens, de particules provenant d’animaux comme la poussière d’acariens. L’allergie aux acariens est aujourd’hui considérée comme la cause principale de l’asthme bronchique au monde.

Il faut savoir qu’une personne asthmatique (asthme provoqué par les moisissures, cafards, animaux domestiques…) n’est pas systématiquement allergique aux acariens. Cependant, elle doit prendre des précautions en évitant les allergènes d’acariens. Ces derniers peuvent, en effet, faire multiplier les cellules musculaires bronchiques, ce qui favorisera l’encombrement des voies respiratoires. En d’autres termes, les acariens peuvent aussi aggraver une crise d’asthme.

acariens cause asthme

Conseils pour réduire les réactions allergiques dues aux acariens

Hormis l’asthme, les allergènes d’acariens peuvent engendrer une infection oculaire sous forme de conjonctivite ainsi qu’une dermatite atopique. La meilleure manière de se soigner est de lutter contre ces nuisibles. Ceci passe par l’adoption de simples habitudes comme :

  • Aérer quotidiennement les pièces de la maison, surtout la chambre à coucher avec le lit ouvert ;
  • Passer régulièrement l’aspirateur même sur les fauteuils et les matelas ;
  • Surveiller le taux d’humidité intérieure (idéalement entre 50 % à 60 %) et garder la température de la chambre à 18 °C ;
  • Utiliser des housses spéciales antiacariens ;
  • Nettoyer les draps toutes les semaines en machine à une température supérieure à 60 °C. Les couvertures doivent être changées et lavées tous les mois en machine à la même température.
  • Éviter l’utilisation de moquettes et des tapis dans les chambres à coucher. Il en est de même pour les meubles capitonnés et les doubles rideaux.
  • Ne pas mettre les peluches dans le lit et veiller à laver les peluches toutes les semaines en machine (à plus de 60 °C). Les placer dans le congélateur à – 20 °C pendant une journée permettrait également de tuer les acariens.

Il est important de souligner que les personnes asthmatiques doivent se tenir éloignées de la poussière. En d’autres termes, elles ne doivent pas dépoussiérer, secouer les draps et les tapis, balayer, etc.

Pour soulager votre asthme, pensez à des housses d’oreiller anti-acariens, cela vous permettra de mieux respirer.