Soulager votre asthme en optant pour des housses d’oreiller anti-acariens

Soulager votre asthme en optant pour des housses d’oreiller anti-acariens

Publié le 20/07/2021 par ephacare

Comment suspecter une allergie aux acariens chez les asthmatiques ? C’est simple : il suffit de constater si les symptômes s’intensifient au coucher et perturbent le sommeil. Il s’avère également que 50 % des allergies respiratoires sont causées par ces insectes. En colonisant la literie, ces arachnides microscopiques sont responsables de 85 % des crises d’asthme. Une housse d’oreiller anti-acariens est une des solutions efficaces pour soulager les symptômes.

Acariens et crise d’asthme : quel lien ? 

Plus de 85 % des asthmatiques manifestent des réactions allergiques aux acariens. Ces araignées minuscules contiennent des protéines qui déclenchent les symptômes. Difficultés respiratoires, éternuements et écoulement nasal sont autant d’indices signalant une allergie. Lorsque le contact avec les corps allergisants est quotidien, le sujet risque de développer des troubles respiratoires. Les problèmes s’aggravent ainsi et affectent sévèrement les poumons. À ce niveau, le patient ne présente plus de simples réactions allergiques, mais couve des difficultés pulmonaires.

Pour le cas des enfants, une exposition chronique à des acariens est susceptible de les rendre asthmatiques. Cela est valable même sans une prédisposition génétique. Ce risque s’élève à 5 fois chez les patients en bas âge. 2 mg d’acariens provoquent une intolérance. Une crise d’asthme se manifeste à partir de 10 mg de corps allergènes.

Un acarien mesure entre 0,1 et 0,6 mm, soit 300 fois plus petit qu’un cheveu. Invisibles à l’œil nu, ces araignées s’agglutinent et se développent jusqu’à 2 000 individus pour un gramme de poussière. Ils envahissent le linge de lit, la literie et toute la maison jusqu’aux sièges des voitures. Leur contact entraine des problèmes respiratoires. Cette situation explique leur omniprésence et la difficulté de s’en débarrasser complètement. Quelques mesures permettent toutefois d’amoindrir leurs dégâts, dont l’utilisation d’une housse d’oreiller anti-acariens.

Acariens et asthme : comment soulager les symptômes ?

Si l’éviction totale et définitive des acariens relève d’une mission impossible, atténuer les conséquences de leur présence est essentiel. Une housse d’oreiller anti-acariens protège le dormeur allergique durant son sommeil. Ce linge de maison sert à recouvrir l’oreiller et crée ainsi une barrière entre l’asthmatique et les allergènes.

En ce sens, cet accessoire doit remplir plusieurs critères permettant de garantir son efficacité. Il doit supporter plusieurs lavages à haute température sans que ses performances n’en soient altérées. Une housse d’oreiller anti-acariens est lavable à 60°C. L’étanchéité est un indice d’efficacité, limitant au maximum l’infiltration de poussière et donc d’acariens. Avec une technologie inoffensive, un tissage serré et des microfibres, une housse anti-acariens affiche une grande fiabilité. Sans traitement chimique, elle protège des éventuels risques de santé liés à l’utilisation de substances acaricides. Celles-ci sont effectivement susceptibles de provoquer des effets secondaires. Pour une protection optimale, n’hésitez pas à compléter avec une housse de matelas ou une housse de couette anti-acariens. Préférez une gamme utilisant la même technologie et le même tissu pour vous protéger au maximum.