lg-b-allergie-aux-acariens-comment-assainir-une-chambre-

Allergie aux acariens : comment assainir une chambre ?

Publié le 16/09/2019 par admin

Les acariens se nourrissent de résidus de peaux mortes, de cheveux et de fragments d’ongles. Se développant dans des endroits chauds, humides et obscurs, ils peuvent se réfugier à différents endroits dans la chambre. Heureusement, les personnes qui y sont allergiques disposent de plusieurs moyens pour les éliminer.

Les bons gestes pour nettoyer la chambre

Faire le ménage régulièrement permet d’éliminer la poussière et de limiter le développement des acariens dans la chambre. L’utilisation d’un aspirateur doté d’un filtre HEPA, ou à haute efficacité, est ainsi recommandée. En effet, ce type de filtre recueille efficacement la poussière et évite sa propagation dans l’air ambiant. En revanche, le nettoyage à vapeur est à bannir, car au lieu de les éliminer, il favorise le développement des acariens.

Par ailleurs, il faut aussi dépoussiérer chaque recoin de la chambre en se servant d’un chiffon humide. Enfin, il est conseillé de se changer dans la salle de bains, plutôt que dans la chambre. Des fragments de peau peuvent en effet tomber et attirer les acariens.

Contrôler la température et l’humidité dans la chambre

Les fenêtres doivent être laissées ouvertes pendant une quinzaine de minutes chaque jour, afin d’aérer la chambre et de réduire l’humidité. S’il le faut, installez un déshumidificateur pour réguler le taux d’humidité et limiter le développement des acariens.

Laisser le lit défait pendant quelques minutes est également conseillé. Cela permet de l’aérer. Concernant la température de la chambre, elle doit être comprise entre 17° et 19°, et ce, quelle que soit la saison.

Une température en-dessous de 19° est suffisante pour le confort des occupants de la maison, mais assez fraîche pour les acariens. Ce qui évite leur prolifération.

Le matelas et les linges de lit

Le matelas et le linge de lit doivent également faire l’objet d’un soin particulier pour éviter la prolifération des acariens dans la chambre.

Il n’est pas nécessaire de remplacer le matelas. En effet, ce dernier ne peut être envahi par les acariens et provoquer des allergies qu’au bout de 5 ans.

Néanmoins, afin de limiter le développement de ces nuisibles et les crises d’allergie, il est nécessaire de protéger le matelas avec une housse anti-acariens. Grâce à son tissage fin, ce type de couverture forme une barrière efficace contre ces insectes.

Il existe entre autres des housses de couette et des taies d’oreiller fabriquées avec le même tissu, et qui possèdent une propriété identique. Cela permet de disposer d’une literie confortable, en étant protégé des allergènes.

Bien entendu, il faut aussi laver les housses ainsi que les couettes et oreillers, au moins deux fois chaque année. Les peluches et doudous doivent être mis à la machine, à une température de 60°.

Les oreillers et couettes en plume sont en outre à éviter, car très appréciés par les acariens. Il faut plutôt choisir des modèles synthétiques.

Moquette, tapis, étagères… ces équipements à bannir de la chambre

Les moquettes et les tapis retiennent les peaux mortes, et peuvent rapidement devenir un endroit où les acariens se développent. Le mieux est d’opter pour du lino ou du parquet qui s’entretiennent facilement. Dans le cas d’une location, les occupants de la maison peuvent poser un modèle de lino à agrafer et le retirer au moment de leur déménagement.

On privilégie enfin les rideaux légers et lavables, un placard fermé plutôt qu’une étagère. En matière de décoration, il n’y a rien de tel que le minimalisme pour éviter les nids à poussières.