Comment savoir si votre enfant souffre d'allergies respiratoires

Comment savoir si votre enfant souffre d’allergies respiratoires ?

Publié le 09/02/2022 par ephacare

Le nombre d’enfants souffrant d’allergies respiratoires ne cesse d’augmenter, surtout dans les pays industrialisés. En France par exemple, cette allergie se trouve au premier rang des maladies chroniques de l’enfant. Elle touche plus de 20 % de la population enfantine. Parmi ces malaises, on compte les éternuements, le nez bouché, les toux répétées, les yeux qui grattent, la respiration sifflante, etc. Mais comment savoir si votre enfant est atteint des mécanismes d’une allergie respiratoire ?

Le terrain génétique : de multiples cas d’allergie sont présents dans votre famille

Tout d’abord, sachez que les allergies respiratoires ne sont pas héréditaires. Par contre, un enfant et un bébé peuvent avoir une prédisposition génétique c’est-à-dire que si l’un de ses parents souffre d’une allergie, il aura 30 % de chance d’en souffrir également. Et, si ce sont les deux parents en même temps, le risque peut atteindre les 50 %.

Sachez que ces gènes sont inchangeables. Par contre, il est tout à fait possible de réduire les risques. Les femmes enceintes doivent arrêter de fumer durant leur grossesse. Et une fois que l’enfant est né, il faut l’éloigner de la fumée du tabac. Sinon, il est également conseillé d’allaiter pendant les quatre premiers mois, car selon les études, le lait maternel renforce le système immunitaire de votre bébé. Ce qui l’éloigne des différentes allergies que ce soit respiratoires, alimentaires ou autres.

Dans tous les cas, si vous pensez que votre enfant ou votre bébé risque de souffrir d’une allergie respiratoire, la meilleure option sera de demander des conseils auprès de votre médecin ou du pédiatre et de vous fournir en housse de traversin contre les acariens.

rhinite

Les symptômes probables d’une allergie chez l’enfant

Chez les enfants, l’allergie peut se manifester de différentes manières. La rhinite et l’asthme sont les plus fréquents.

La rhinite

La rhinite se traduit par l’inflammation de la muqueuse nasale. Elle se présente à travers :

  • Les éternuements ;
  • Le nez bouché ;
  • Les écoulements nasaux ;
  • Les chatouillements ou les sensations de brûlure dans le nez ;
  • La perte de l’odorat et du goût ;
  • Les maux de gorge ;
  • La conjonctivite ;
  • Une légère fièvre ;
  • La fatigue.

À noter que la rhinite se produit toujours à la même période de l’année (généralement en hiver).

L’asthme

L’asthme se produit par une inflammation de la voie respiratoire. Chez un enfant et même chez les adultes, elle se présente souvent à travers des crises, provoquées par le rétrécissement des voies respiratoires.

Les symptômes ressentis peuvent varier d’un enfant à un autre. Un enfant peut souffrir d’asthme s’il rencontre des difficultés lorsqu’il respire (une gêne respiratoire). Sa respiration peut également être très sifflante. Parfois, il peut avoir une sensation d’étouffement s’il pratique des efforts physiques. Ses toux sont sèches et il souffre de sensation d’oppression ou d’angoisse.

À noter que la crise d’asthme est surtout fréquente dans la nuit et au petit matin. Elle peut être de courte durée, mais peut également durer longtemps dans des cas plus graves.

Identifier le ou les allergènes responsables des allergies respiratoires de votre enfant

Il est possible de déterminer les allergènes qui ont causé les problèmes d’allergies chez votre enfant. Voici comment s’y prendre.

Les types d’allergènes

Deux types d’allergènes peuvent être responsables des allergies respiratoires de votre enfant.

Premièrement, il y a les allergènes qui sont présents dans l’air interne comme les poils, la salive ou les urines de vos animaux domestiques (chats, chiens, etc.), les moisissures (moisissure au niveau de la structure de votre maison comme sur la toiture par exemple), les acariens, etc.

Deuxièmement, il y a les allergies qui sont présentes dans l’air externe comme les pollens contenus dans les fleurs ou les graminées et qui sont ensuite éparpillées par le vent. Mais on les trouve également dans les excréments des insectes, les plumes, etc.

Comment déterminer le ou les allergènes qui sont responsables des allergies respiratoires de l’enfant ?

Pour identifier les allergènes qui ont causé les allergies respiratoires chez un enfant, la meilleure option serait de se rendre directement chez votre médecin ou votre pédiatre dès que les premiers symptômes apparaissent. Grâce à ses contacts, ce dernier peut vous orienter vers le meilleur allergologue (un spécialiste des allergies).

Une fois chez l’allergologue, celui-ci fera passer plusieurs tests à votre enfant pour confirmer les allergènes responsables de son allergie. Il se peut que l’allergologue mette en place un traitement spécial. Sinon, il vous donnera également des mesures qui consistent à éviter les allergies chez votre enfant.

protection lit

Dans le cas d’une allergie aux acariens, protégez son lit d’une parure anti acarien Ephacare

Les acariens sont dangereux pour les enfants qui souffrent d’une allergie. Le plus souvent, ils se manifestent lorsqu’on dort ou au réveil. Ainsi, la literie est donc infestée et il est nécessaire de la protéger. Mais comment s’y prendre ?

Quand les allergies aux acariens sont très fréquentes, protéger son lit d’une parure anti acarien Ephacare est conseillé. Celle-ci évite que les allergènes d’acariens ne viennent au contact de l’enfant allergique lorsqu’il dort grâce à son étanchéité.

La parure anti acarien réduit au maximum tout contact de votre enfant avec les allergènes. Elle est dotée d’un système de défense et de protection, soit en piégeant les acariens soit en les éloignant de la literie. Le textile avec lequel elle a été fabriquée sera ainsi une véritable barrière contre les acariens même après de nombreuses séances de lavage.

Sinon, il est également possible de protéger la literie contre les acariens en utilisant des méthodes naturelles :

  • Répartir du bicarbonate de soude sur toute la literie c’est-à-dire sur le matelas, les oreillers, le drap, etc. Ensuite, il faut le laisser reposer pendant une demi-journée avant de l’aspirer.
  • Ajouter de l’huile essentielle dans l’eau de lessive habituelle.

D’autres méthodes pour traiter les allergies respiratoires

Voici d’autres méthodes qui vous permettent de traiter les allergies respiratoires :

  • Le traitement par antihistaminiques mis en place par l’allergologue ;
  • La prise de corticoïdes par voie nasale ;
  • L’inhalation du corticoïde (surtout pour l’asthme) ;
  • Le bronchodilatateur.

Mais il est également conseillé d’adopter les bonnes habitudes : aérer l’intérieur régulièrement, éviter les promenades pendant les périodes de pollinisation, éviter l’utilisation des aérosols, car ils contiennent généralement des produits chimiques, etc. Aussi les traitements anti-acariens naturels chez vous.