Comment se traduit une allergie d’acariens sur la peau

Comment se traduit une allergie d’acariens sur la peau ?

Publié le 10/08/2021 par ephacare

Dans 50 % des cas, selon les spécialistes, les allergies aux acariens se présentent sous forme respiratoire : toux, rhinites, asthme, etc. Le contact avec la peau peut également être à l’origine de boutons, d’urticaires ou d’eczéma. Une aggravation des symptômes peut entraîner une dermatite atopique. Comment reconnaître une allergie aux acariens sur la peau ? Et comment traiter les symptômes d’une allergie cutanée de contact ou de piqûre ?

Ce qu’il faut savoir sur les acariens

Les acariens sont présents dans toutes les maisons, et ce, quelle que soit sa propreté. Ce sont des animaux microscopiques, de la famille des arachnides, dont la taille est inférieure à 0,5 mm. Ils apprécient particulièrement les endroits chauds et humides.

Le lit, ainsi que tous les éléments de la literie constituent un habitat idéal pour ces nuisibles. Ces derniers s’y nourrissent de peaux mortes, de cheveux ou de fragments d’ongles. La durée de vie d’un acarien est de 2 à 3 mois en moyenne. Par ailleurs, il se multiplie très rapidement.

Les allergies aux acariens liées aux voies respiratoires sont dues à l’inhalation de leurs allergènes. Leurs excréments, quant à eux, sont à l’origine d’irritations. Si les acariens de maison se nourrissent de végétaux, d’autres, en revanche, piquent et mordent. D’où l’apparition d’allergies des acariens sur la peau.

Quels sont les symptômes d’une allergie d’acariens sur la peau ?

Il n’est pas toujours facile de faire la différence entre une piqûre de punaise de lit et une allergie aux acariens sur la peau. Les mêmes signes peuvent apparaître comme les rougeurs, les boutons et les démangeaisons. Les punaises de lit se nourrissent du sang de leurs victimes uniquement de nuit.

Les acariens, eux, se manifestent en tout temps, aussi bien quand vous êtes couché que lorsque vous faites le ménage. Bien que discrets, les acariens restent nocifs, surtout pour les sujets souffrant déjà de problèmes de peau. Le contact des acariens ou de leurs excréments avec l’épiderme peut, entre autres, provoquer de l’urticaire, de l’eczéma ou encore du prurigo.

L’eczéma atopique est, sans doute, l’un des symptômes les plus graves de l’allergie aux acariens sur la peau. Il s’agit d’une allergie cutanée, se traduisant par une inflammation de la peau, une extrême sécheresse, parfois même, des lésions.

Que faire en cas d’allergie cutanée aux acariens ?

Différents traitements peuvent soigner les symptômes d’allergie aux acariens sur la peau selon la gravité. Il peut s’agir de traitements locaux ou administrés par voie orale. Le nettoyage et l’hydratation sont préconisés pour prendre soin de la peau. Cette étape est importante. Elle permet notamment de réparer la barrière protectrice naturelle de la peau. Ce qui permet d’éviter que les allergènes ne pénètrent à nouveau.

Les dermocorticoïdes sont utilisés pour soigner les inflammations, c’est-à-dire les lésions en forme de plaques rouges. Les médicaments oraux comme les antiviraux ou les antibiotiques sont parfois prescrits pour compléter ou remplacer les traitements locaux. Les cures thermales sont également une solution envisageable. Enfin, des traitements innovants tels que les biothérapies injectables sont possibles grâce à l’avancée de la science.