Les bons gestes au quotidien pour éliminer les acariens dans sa maison

Les bons gestes au quotidien pour éliminer les acariens dans sa maison

Publié le 02/12/2021 par ephacare

Les acariens se nichent et affectionnent particulièrement les zones poussiéreuses, chaleureuses et enclines à l’humidité. Ces arachnides microscopiques préfèrent la chambre et la literie car ces lieux regorgent de sources de nourriture pour eux. En effet, ils s’alimentent de particules et débris rejetés par l’organisme humain : poils, squames, ongles, cheveux, etc. Il est difficile voire impossible d’éradiquer complètement les acariens. Heureusement, quelques gestes peuvent aider à les repousser.

La présence d’acariens de maison chez soi

Les conditions favorables au développement de l’acarien de maison sont une pièce peu aérée, confinée à une température de 15 à 25°C. Ces araignées minuscules ont une préférence également pour les chambres avec un taux d’hygrométrie compris entre 65 et 80 %. En outre, l’ameublement et le nettoyage jouent un rôle dans leur multiplication. Les accessoires et mobiliers comme les canapés en tissu ou la moquette en particulier sont des nids à acariens.

De plus, les rideaux lourds et les tentures accumulent de la poussière, particule préférée de ces arachnides microscopiques. Une mauvaise aération favorise également leur prolifération. Par ailleurs, les allergènes se répandent partout en cas de manque d’entretien de la pièce.

Certains signes indéniables permettent de reconnaître la présence de ces acariens de maison et suspecter l’allergie à leurs contacts. L’individu, selon sa sensibilité, présente des symptômes comme des éternuements répétitifs, un écoulement nasal, une conjonctivite allergique …

Privilégier un canapé en cuir au tissu

Les matières fibreuses sont particulièrement appréciées des acariens de maison. En ce sens, tout mobilier susceptible d’accumuler de la poussière leur offre les meilleures conditions de prolifération. Malgré une espérance de vie relativement courte, la rapidité de leur reproduction est problématique. Au cours de leurs trois mois d’existence, les acariens se multiplient en grand nombre. Leur présence peut alors avoir des conséquences néfastes sur la santé des sujets les plus sensibles.

Le bon geste pour limiter ces conséquences néfastes est donc d’éviter tout meuble qui attire la poussière. Il faut donc par exemple opter pour un canapé en cuir plutôt que pour un modèle en tissu. Les fibres peuvent retenir des particules pouvant nourrir les acariens. L’idéal est également de limiter les peluches et accessoires de ce type dans le salon ou la chambre à coucher. Dans le même esprit, il faut éviter les rideaux épais ou tout tissu pouvant retenir de la poussière et opter pour une couette anti acarien.

canapé en cuir

Coussins, plaid, couvertures : Mettez vos tissus au soleil

Dans certains cas, comme dans la chambre, le tissu est une matière inévitable. Dans ces circonstances, le réflexe est de mettre tout le linge au soleil dès que possible. En effet, les acariens ont tendance à préférer les endroits sombres. Une fois étalés dehors, les draps, couvertures, coussins et plaids sont débarrassés d’une bonne partie de ces parasites minuscules.

Par ailleurs, il faut aussi privilégier des matières lavables à haute température. Les acariens domestiques meurent à partir de 60°C. En d’autres termes, ils réussissent à survivre dans des températures plus basses, même en machine.

Supprimer la moquette de votre maison

La moquette et le tapis constituent généralement un choix esthétique et pratique, autant pour leur confort que leur aspect décoratif. En revanche, ils sont de véritables viviers pour l’acarien de maison. Par conséquent, ils peuvent rapidement devenir problématiques pour les personnes à risque.

La solution la plus simple est donc de bannir ces accessoires de la maison, notamment dans la chambre à coucher. Dans le cas d’une location meublée comprenant tapis et moquette, l’alternative est de les recouvrir d’une toile de jute étanche. Concernant le revêtement au sol, le linoléum s’est avéré très efficace pour protéger des acariens. De même, le parquet est recommandé pour éviter la prolifération de ces envahisseurs microscopiques.

Aérer chacune de vos pièces deux fois par jour

Le manque d’aération dans la maison, a fortiori dans les chambres, favorise la reproduction des acariens. Une habitude qui peut être bénéfique d’adopter est donc d’assainir la pièce au quotidien. Pour ce faire, il faut régler et maintenir la température à 20°C maximum, pour éviter de surchauffer la chambre. Pour de meilleurs résultats, il faut ouvrir deux fois par jour les fenêtres pendant une quinzaine de minutes au minimum.

Étendre du linge humide dans une pièce augmente son taux d’hygrométrie ou humidité. Par conséquent, il est préférable de sécher à l’extérieur ou dans un endroit bien ventilé.

Aérer chacune de vos pièces deux fois par jour

Préférer un aspirateur avec un filtre HEPA

Un entretien régulier et efficace garantit l’élimination des acariens de maison. En revanche, il convient d’utiliser un matériel adapté. Par exemple, les plumeaux et les brosses ne sont pas recommandés car ils répandent la poussière dans toute la pièce. Il faut donc privilégier un équipement capable de retenir et d’absorber les fines particules contenant les acariens. Pour dépoussiérer, un chiffon en microfibre est l’idéal.

Pour l’aspirateur, un modèle avec filtre Haute Efficacité pour les Particules Aériennes (HEPA) est fortement conseillé. Par ailleurs, faire le ménage de manière régulière permet d’évincer facilement les acariens domestiques à long terme. Il faut nettoyer autant que possible les zones de prédilection : rideaux, linge de lit, accessoires, literie… Pour éviter toute accumulation, il est recommandé de changer les sacs d’aspirateur dès que le besoin se fait sentir.

Évitez les sommiers tapissier et la literie en plume

Comme pour la moquette et le tapis, certains accessoires confortables offrent aux acariens de bonnes conditions de prolifération. La literie avec un rembourrage en plume par exemple est tentante en raison du confort qu’elle promet. Il en est de même pour les couvertures en laine.

En revanche, elle favorise le développement de bactéries. Dans ce cas, la meilleure alternative est d’opter pour des matières synthétiques pour l’ensemble de la literie. En effet, cela concerne tout le linge de chambre : housse d’oreillers, traversin, drap, etc.

Pour le sommier, exit les modèles en tissu. De préférence, il faut se tourner vers un sommier à lattes en métal, en bois. Il est par ailleurs primordial qu’elles soient apparentes. Un lavage en machine des accessoires et du linge de lit doit se faire de manière trimestrielle. Pour les taies d’oreiller et les draps, la fréquence idéale est d’une quinzaine de jours.