Pourquoi sommes-nous allergiques aux acariens

Pourquoi sommes-nous allergiques aux acariens ?

Publié le 26/01/2022 par ephacare

Les acariens sont un sujet relativement récent, dans la mesure où on n’a commencé à s’y intéresser que depuis quelques années. Plusieurs liens ont été faits avec ces petits animaux et des conditions de santé diverses comme des réactions allergiques. Ainsi, pour beaucoup de personnes, les acariens vont être la cause d’irritations qui vont prendre plusieurs formes. Les raisons qui expliquent les mécanismes de fonctionnement allergiques sont assez variées, et c’est à la fois intéressant et utile de s’en informer.

C’est quoi les acariens ?

Pour bien comprendre la manière dont les acariens affectent notre organisme, il faut se faire une idée précise de ce qu’est ce petit animal. Notamment, il n’est pas toujours nocif, dans la mesure où il fait partie de notre quotidien sans qu’on ne s’en rende compte. Faisons donc un survol des spécificités de cette créature.

Des animaux de taille microscopique

Souvent, dans la maison, les nuisibles vont se présenter sous la forme d’insecte, comme les moustiques ou les puces. Les acariens sont encore bien plus petits que ces derniers, car leur taille est microscopique. On ne peut donc pas les voir sans utiliser de matériels adaptés, et pourtant, ils sont partout dans la maison. En raison de leur poids quasi-inexistant, ils vont facilement être emportés par le vent.

De manière fréquente, les acariens vont s’accrocher aux grains de poussière. Cela leur permet de plus facilement se déplacer d’un point à l’autre. Ils se distinguent par le fait de se nourrir essentiellement de cellules mortes, ou de bout d’ongles et de peau des humains. Il n’en faut pas une grande quantité, et 1 gramme de peau morte suffit à la survie d’un très grand nombre de ces petits animaux.

Ils ne sont d’ailleurs pas suffisamment larges pour que leur morsure vous fasse mal. Ensuite, ils ne sont pas en mesure de tenir longtemps sur les surfaces comme la peau. Au lieu de cela, vous allez plutôt les retrouver dans tout ce qui est susceptible d’accumuler de la poussière à sa surface.

C’est quoi les acariens

Ils se trouvent un peu partout dans la maison

Il ne faut pas chercher bien loin pour trouver des acariens. Les éléments du lit se comptent parmi son environnement favori, et il se trouve facilement dans les éléments de literie suivants :

  • Le matelas,
  • Les oreillers,
  • Les couettes,
  • La surface des composants du lit.

Les meubles sont également des lieux ciblés quand ils ne sont pas dépoussiérés de manière suffisamment fréquente. Les coins qui ne sont pas nettoyés comme il faut sont également des endroits où les acariens vont prendre place.

Il s’agit principalement d’endroits qui ne sont pas faciles d’accès. Ainsi, l’espace entre le mur et certains meubles peuvent être les lieux où ces petits animaux élisent domicile. Dans l’ensemble, il faut s’attendre à en trouver partout dans une maison. Même si vous faites un nettoyage fréquent, il est difficile d’assurer que tout votre domicile en soit protégé de manière efficace.

A moins de prendre un ensemble de mesures préventives, vous devez vous attendre à avoir une certaine quantité d’acariens dans votre maison. Comme ils ne sont pas spécialement agressifs, la cohabitation se passe plutôt bien en général. Cependant, une exposition trop importante aux acariens va être négative pour la santé de quiconque. Nous vous conseillons donc d’opter pour une protection de lit anti-acarien.

L’action des acariens sur l’humain

Comprendre les actions de ces petits animaux permet de mieux y faire face. Ainsi, il ne va pas y avoir de réactions allergiques de ces petits animaux sauf s’ils sont en large quantité. Cela peut arriver quand une maison n’est pas suffisamment aérée, ou bien qu’il s’y trouve beaucoup de poussière. Au fur et à mesure que c’est le cas, le taux d’exposition à ces animaux augmente. En revanche, ils ne vont pas causer de soucis de manière directe. Ils ne vous mordront pas, ni ne vous nuiront intentionnellement.

Le problème de ces petites bêtes vient de deux éléments, soit leurs cadavres et leurs excrétions. Ceux-ci sont particulièrement nocifs pour notre organisme, or plus il y a d’acariens, plus vous serez entouré de parasites nuisibles pour la santé. Ces éléments peuvent entrer en contact avec nous via la peau, une inhalation ou bien une ingestion indirecte. Suivant la manière dont les corps et déjections des acariens interagissent avec notre corps, les réactions peuvent varier.

L’impact de ces éléments dépend de la quantité avec laquelle vous avez été en contact, et de votre résistance à cela dans l’ensemble. La manière dont les gens réagissent aux acariens va grandement varier au cas par cas. Ainsi, certains vont pouvoir mener une vie quotidienne normale, tandis que d’autres vont développer des conditions de santé diverses.

L’action des acariens sur l’humain

Les réactions allergiques entrainées par l’acarien

Dès lors que les acariens interagissent avec votre organisme dans une certaine mesure, il faut s’attendre à des réactions de ces derniers. Même s’ils ne s’intéressent qu’à vos cellules mortes, ils ne vont pas être inoffensifs pour autant. Suivant la manière dont votre organisme réagit, vous pouvez déterminer quelles mesures vous devez prendre.

Plusieurs parties du corps sont affectées

Presque la moitié des réactions allergiques reportées en ce moment sont indiquées comme causées par les acariens. En plus du grand nombre, la manière dont cela se manifeste va prendre des formes différentes. La peau va présenter des irritations telles que les démangeaisons et les rougeurs en cas de contact en grande quantité avec les acariens.

Certaines personnes peuvent aussi avoir de l’eczéma. L’inhalation indirecte peut causer des soucis comme des maux de tête ou bien la fatigue due à l’allergie.

Le problème des maladies respiratoires et des acariens

Les soucis tels que l’asthme empirent en raison des acariens, car les organes respiratoires des concernés sont déjà fragilisés. De l’autre côté, cela fait aussi empirer le rhume des foins. Dans ce cas particulier, la menace perçue par le système immunitaire est double, et il va causer des éternuements encore plus importants. En raison de cela, les personnes sujettes à ces deux conditions doivent faire bien attention à vivre dans un environnement avec un minimum d’acariens. Autrement, leurs conditions médicales risquent d’aller de mal en pire. D’où l’intérêt de tuer les acariens et d’éviter leur prolifération.