Quelles sont les types de réactions cutanées synonymes d'allergie aux acariens

Quelles sont les types de réactions cutanées synonymes d’allergie aux acariens ?

Publié le 25/05/2022 par ephacare

Les acariens, ces petits animaux microscopiques, font partie des principaux responsables de nos allergies quotidiennes. Entre le nez qui coule, les difficultés respiratoires et bien évidemment les réactions cutanées, les symptômes pour ce type d’allergie sont assez nombreux. Les acariens peuvent se trouver partout dans la maison (matelas, oreillers, couettes, etc.). Découvrez ainsi ce que vous devez savoir sur les réactions de la peau face aux acariens.

Comment diagnostiquer une allergie à l’acarien ?

Les symptômes

Il faut savoir que ces micro-organismes ne sont pas réellement la cause des allergies. En fait, les réactions sont surtout provoquées par les débris des acariens morts et également de leurs déjections. Voici donc les symptômes qui caractérisent l’allergie causée par ces derniers :

L’inhalation des acariens peut faire apparaître des manifestations telles que des difficultés respiratoires, la conjonctivite, la rhinite, la toux sèche, etc. En ce qui concerne les réactions cutanées, le contact avec ces micro-organismes provoque des boutons d’allergie d’acarien d’eczéma ou dermatite atopique.

À noter que les symptômes qui se manifestent à cause des acariens sont plus importants durant l’automne. Et ces importantes apparitions continuent en période hivernale, là où les maisons sont mal aérées et où l’on utilise beaucoup plus les dispositifs de chauffage tels que les radiateurs.

Le diagnostic

Le diagnostic d’une allergie à l’acarien est établi après que les symptômes soient bien visibles ou éprouvés par la personne touchée. Ceci se fait bien évidemment durant un entretien avec un médecin. Ce dernier va déjà voir si l’allergie ne serait pas due à des antécédents personnels ou familiaux.

Il faut noter que les symptômes dus aux acariens sont assez similaires aux symptômes d’allergie aux pollens ou encore aux moisissures. D’où l’intérêt de consulter un médecin ou un allergologue pour bien définir la cause de l’allergie.

Dans ce genre de cas, le médecin effectue un test cutané ou « prick test ». Il s’agit d’analyser la réaction de la peau de l’avant-bras face à une légère goutte d’allergène. Si la peau présente des réactions telles que des gonflements, rougeurs ou démangeaisons, le test cutané est alors positif.

Découvrez notre article sur : se soigner d’une allergie aux acariens

bouton d’eczéma

La dermatite atopique appelée plus communément « bouton d’eczéma »

Qu’est-ce qu’une dermatite atopique ?

Ce type d’eczéma est une affection cutanée qui fait partie des manifestations de l’allergie provoquée par les acariens. Cette maladie cutanée peut entraîner d’importantes démangeaisons.

Outre ce symptôme, l’eczéma atopique se manifeste également par l’apparition de plaques rouges sur la partie concernée de la peau.

Les précautions à prendre

Les acariens sont des micro-organismes à l’origine des boutons d’eczéma. Pour éviter ce genre d’affection, vous avez la possibilité de prendre quelques précautions.

Chasser les acariens

Organismes microscopiques, les acariens ne sont pas visibles à l’œil nu, pour les chasser vous pouvez adopter certaines mesures :

  • Nettoyer régulièrement le sol de votre maison à l’aspirateur ;
  • Utiliser un matelas qui a été traité à ces micro-organismes ;
  • Laver fréquemment vos draps, couettes anti-acariens, oreillers (synthétiques) à la machine à laver ;
  • Privilégier le carrelage ou le parquet au tapis ou moquette ;
  • Aérer les pièces.

L’hiver est la période propice aux acariens car la maison est mal aérée à ce moment-là. Pour éviter ces micro-organismes et les affections causés comme la dermatite atopique, veillez à toujours bien aérer votre foyer. Ceci permet de réduire la présence des poussières voire même des poils d’animaux.

Bien évidemment, en cas d’apparition des réactions cutanées, il est toujours recommandé de faire appel à un médecin. Ce dernier peut trouver la source de l’allergie et fournir les traitements adaptés selon les cas.

La conjonctivite

Qu’est-ce que la conjonctivite ?

La conjonctivite est une inflammation allergique qui est due à des allergènes tels que les acariens. Cette affection se manifeste au niveau des yeux et peut présenter différents symptômes : yeux rouges et gonflés, gonflement des yeux blancs, brûlures ou picotements au niveau des yeux, démangeaisons de la paupière…

Il se peut que la conjonctivite provoque également une altération de la vision par intermittence voire une haute sensibilité à la lumière.

Si ces symptômes se manifestent, n’hésitez pas à consulter un médecin ou un allergologue pour pouvoir trouver l’origine de l’affection et la traiter efficacement.

Le traitement de la conjonctivite

Il est possible de soulager rapidement les symptômes grâce à quelques traitements :

  • Appliquer des gouttes d’une solution saline et rincer ;
  • Utiliser des anti-allergiques oculaires (après consultation de médecin) ;
  • Utiliser des compresses d’eau froide pour apaiser les yeux.

Si ces traitements ne sont pas efficaces, consultez un médecin ou un allergologue pour voir d’autres traitements.

Comment éviter la conjonctivite ?

Pour éviter les allergies aux acariens tels que la conjonctivite, voici quelques réflexes à adopter :

  • Bien aérer la maison ;
  • Éviter de frotter vos yeux ;
  • Laver régulièrement les mains ;
  • Passer régulièrement les draps à la machine à laver ;
  • Éviter les animaux de compagnie dans les chambres ;
  • Nettoyer régulièrement la chambre avec un aspirateur équipé d’un filtre spécifique.
conjonctivite

D’autres réactions cutanées pouvant être entrainées par l’eczéma

Eczéma de contact

C’est une affection qui se manifeste par des lésions de la peau, très irritantes et avec une couleur rouge. Selon l’origine de l’allergie, ces symptômes peuvent provoquer de vives douleurs ou la formation de cloques.

Certaines réactions engendrées par les effets de la lésion peuvent également faire gonfler la zone affectée. Les aspects plus intenses de ce type d’eczéma de contact peuvent provoquer des réactions allergiques mortelles.

Eczéma dyshidrosique

Ce type d’eczéma provoque des cloques ou ampoules sur la main et notamment sur la paume, sur les doigts ou encore sur la plante de pied. Vous pouvez ainsi subir des démangeaisons, accompagnées de brûlures intenses. La partie affectée peut également présenter des petites fentes ou déchirures.

Eczéma nummulaire

C’est une affection de la peau qui présente des signes caractéristiques comme des lésions rouges en forme de pièces de monnaie. On peut les trouver au niveau des membres et du torse. L’affection s’accompagne généralement d’écoulement et de démangeaisons.

Eczéma variqueux

Ce type d’affection présente des lésions en forme de plaques enflammées. La peau va s’écailler au niveau des jambes ou des chevilles. Au fil du temps, les plaques vont prendre une couleur brun foncé.