Comment diminuer l’invasion d’acariens chez soi

Comment diminuer l’invasion d’acariens chez soi ?

Publié le 24/11/2021 par ephacare

Lit douillet et oreillers moelleux sont favorables au sommeil réparateur, mais aussi à la prolifération des acariens. Chez les allergiques, ces derniers posent problème en provoquant toutes sortes de désagréments de santé. Les symptômes les plus récurrents sont la rhinite avec éternuement, obstruction ou écoulement nasal. D’autres peuvent présenter des rougeurs sur la peau ou une gêne respiratoire. Éviter les acariens reste la première précaution à privilégier.

Bien connaître les acariens pour mieux les combattre

De la même famille que les scorpions et les araignées, les acariens sont microscopiques, estimés entre 0,2 et 0,4 mm. Malgré cette taille, ils n’en restent pas moins nocifs, surtout pour les sujets allergiques.

Ils représentent notamment une menace en raison des protéines qu’ils contiennent. Leurs cadavres et défécations sont tout aussi allergènes. Leur environnement de prédilection reste la literie : lit douillet, chambre bien chauffée, oreiller en plumes, etc. Tout ce qui est poussiéreux leur convient également. Cela concerne entre autres les peluches, bibelots, moquette, rideaux épais, canapé rembourré, etc.

De plus, les acariens se multiplient rapidement, avec une soixantaine d’œufs toutes les 2 semaines. Ils ont une espérance de vie d’environ 2 mois. Toutefois, même leurs cadavres sont toxiques, d’où la nécessité de prendre les mesures possibles pour éviter les acariens. À savoir qu’un matelas peut en abriter jusqu’à 2 millions.

Bien connaître les acariens

Bien appliquer les consignes pour éviter les acariens

Ennemis invisibles, les acariens sont en cause dans la plupart des allergies. De même, ceux qui sont allergiques à la poussière serait en réalité sensibles à ces insectes. Toutefois, proliférant dans toute la maison, il est presque impossible de les supprimer totalement. Éviter les acariensconsiste alors en une série de préventions.

Entretien et nettoyage de la literie

Pour la literie, l’idéal est de choisir des matières synthétiques ou naturellement hypoallergéniques, lavables à haute température. En effet, les acariens et leurs larves résistent jusqu’à 58°C, d’où l’importance d’un lavage à 60°C minimum.

Recouvrir les oreillers et les couettes de housses anti-acariens limitent le contact avec ces allergènes. Pour le matelas, la consigne est de choisir une housse anti-acariens supportant un lavage à 60°C. En principe, tout ce type de linge supporte environ une soixantaine de lavages à haute température.

Entretien et nettoyage de la maison

Éviter les acariens consiste à nettoyer la maison en profondeur et l’assainir régulièrement. Concrètement, il s’agit d’appliquer des règles de base et d’adopter les bons gestes.

Toute d’abord, il faut limiter autant que possible l’utilisation de linge et d’accessoires susceptibles d’accumuler de la poussière. Pour le sol, éviter les moquettes et les tapis et préférer un carrelage facile à nettoyer.

Pour les fenêtres, l’idéal est de remplacer les rideaux épais par des tissus facilement lavables. Pour le ménage, préférez un chiffon en microfibres humide au plumeau. Choisissez un aspirateur avec filtre Hepa, avec une utilisation moyenne de 40 minutes à raison de 3 fois par semaine.

Maintenez la chambre à une température moyenne de 19°C et n’oubliez pas d’aérer quotidiennement, en toute saison. Côté déco, il est préférable de placer les plantes vertes, les livres et les bibelots ailleurs que dans la chambre.