Comment tuer les acariens dans son matelas et éviter leur prolifération

Comment tuer les acariens dans son matelas et éviter leur prolifération ?

Publié le 26/11/2021 par ephacare

Les réactions allergiques aux acariens proviennent essentiellement du contact avec les allergènes et non avec les arachnides eux-mêmes. En effet, ces araignées microscopiques produisent des particules que certains organismes ne supportent pas. Ces sécrétions sont présentes dans leurs cadavres, déchets, décompositions, débris, etc. Tuer les acariens dans votre matelas est une première action, mais diminuer leur présence chez vous est une excellente mesure.

Comment savoir si vous avez des acariens dans le matelas ?

Les acariens affectionnent les zones humides et chaudes, mais tout endroit poussiéreux est propice à leur développement. Les réactions allergiques ne se manifestent néanmoins que chez les individus les plus sensibles. En effet, chacun réagit aux allergènes différemment. L’ampleur du danger et l’urgence des interventions dépendent du niveau de tolérance de la personne. Pour éviter tout risque, il faut savoir détecter les signes de leur présence, notamment dans les matelas.

Tout contact ou inhalation de déjections d’acariens est susceptible de provoquer une réaction allergique. Celle-ci se traduit par des symptômes variables selon les individus et les circonstances. Certains signes ne se présentent que lors des travaux, des activités de « grand ménage » ou des périodes de fortes expositions. D’autres se manifestent régulièrement, comme pour le cas des sujets très sensibles.

Les trois indices courants d’une allergie aux acariens sont la rhinite, l’asthme et la conjonctivite. L’apparition des symptômes est souvent le matin au réveil ou le soir au coucher. Dès que le sujet est en contact avec un matelas contaminé, son système immunitaire répondra à la présence des allergènes.

Pour la rhinite allergique, les signes avant-coureurs sont l’obstruction nasale, les prurits, les éternuements ou encore la rhinorrhée. Concernant l’asthme, les symptômes sont la toux, les difficultés respiratoires ou encore l’essoufflement. La sensation de fatigue chronique peut aussi alerter une allergie aux acariens. La conjonctivite, elle, implique des larmoiements, les yeux rouges ou encore l’inflammation des paupières.

Comment tuer les acariens dans un matelas ?

Souvent, le premier réflexe est de vouloir chasser et éliminer les acariens. Toutefois, ce geste ne suffit pas, car leurs cadavres et mues sont également des allergènes. Un excellent moyen pour s’en débarrasser est d’abord de limiter leur présence. Il convient d’aérer quotidiennement la pièce, de régler la température en dessous de 20°C et de réduire le taux d’humidité. Ensuite, il faut préserver sa literie en privilégiant un sommier à lattes, du linge spécifique comme un drap housse anti-acariens. Il est recommandé d’effectuer le lavage des couettes, draps, couvertures et oreillers de manière trimestrielle.

Il est également possible de réduire la présence de ces organismes microscopiques avec des préparations à base d’huiles essentielles. Les plus efficaces sont la lavande, le girofle, la citronnelle ou encore l’arbre à thé. La consigne est simple : en verser directement sur la literie et laisser agir. Mélanger quelques gouttes dans l’eau de lessive est également efficace pour les éliminer.

Le bicarbonate de soude permet aussi de tuer les acariens. Pour ce faire, il suffit d’en saupoudrer le matelas et brosser. Après 2 heures, il faut passer l’aspirateur, idéalement un modèle HEPA. Cette solution s’applique aussi sur les oreillers, les peluches, les traversins, etc.

Enfin, l’une des options les plus intéressantes pour se protéger contre les acariens reste le choix d’un drap housse anti-acariens. Toutefois, plusieurs critères de sélection sont à considérer.

Comment tuer les acariens dans un matelas

Choisir une housse anti-acariens efficace

Le drap housse anti-acariens se présente comme un moyen efficace pour réduire au maximum le risque de contact avec les allergènes. Cependant, tous les modèles ne se valent pas et le respect de certains critères s’impose.

Sélectionner une housse qui recouvre suffisamment le matelas

Pour être efficace, une housse anti-acariens doit recouvrir entièrement le matelas. Autrement, la solution est inopérante. L’objectif est d’éviter d’être en contact avec les acariens. Le linge agit en barrière de protection en enfermant hermétiquement le matelas. Cette condition vaut également pour les taies d’oreillers anti-acariens, les housses de couettes, etc.

Choisir une housse de matelas anti-acariens non traitée chimiquement

Si les housses traitées sont tentantes, elles ne représentent pas une bonne alternative. En effet, les produits chimiques sont susceptibles de provoquer d’autres allergies.

Certains fabricants mettent en avant un traitement naturel, mais la résistance au lavage du tissu anti-allergique n’est pas optimale. Par conséquent, les effets anti-acariens s’altèrent rapidement. Le meilleur choix est celui d’une housse de matelas réalisée en microfibre avec un tissage serré.

Opter pour un textile léger

La housse apporte une protection continue et optimale. Surtout, il est déconseillé d’acquérir un modèle matelassé, molletonné, en surcouche ou doublé. Plus la structure est lourde, plus les acariens ont de l’espace pour se reproduire et proliférer.

La simplicité de lavage

La housse anti-acariens idéale est en Évolon et répond à des critères de lavage importants. D’une part, elle doit résister à des multiples passages en machine. D’autre part, elle doit pouvoir supporter des températures assez hautes. En général, un linge lavable à 60°C correspond à une bonne protection contre les allergies.

housse anti-acariens

Se protéger efficacement contre les acariens en protégeant votre lit avec un tissu adapté

Certains textiles se sont avérés être particulièrement efficaces pour leurs propriétés anti-acariens. Le lin, par exemple, possède des caractéristiques intéressantes dans ce domaine. Il s’agit effectivement d’une matière hypoallergénique naturelle. Elle est également reconnue pour ses propriétés antibactériennes.

De plus, la respirabilité du tissu de fabrication de la housse de matelas est un critère important à prendre en compte. Le textile se doit entre autres d’être léger et confortable. Cela limite ainsi les risques que les insectes ne s’accrochent au linge. La garantie d’une barrière anti-acariens et anti-poussière doit primer au moment de la sélection. Par ailleurs, il faut éviter les rembourrages à partir de plumes. De même certains autres textiles sont propices à la prolifération des acariens, comme la laine.

Dans l’idéal, la fabrication des housses anti-acariens doit suivre un procédé précis. C’est le cas par exemple du modèle Evolon développé par Freudenberg, labellisé ERCAF et Oeko-Tex. Cette gamme combine toutes les exigences pour réduire les allergies : respirabilité, résistance, confort, barrière anti-acariens, etc.

Le linge est fabriqué à partir de microfilaments tissés de manière à ne laisser passer aucune particule. Cela signifie donc que les allergènes ne peuvent pas le traverser, réduisant ainsi les réactions pour les personnes sensibles. Toutefois, cela n’empêche pas une respirabilité optimale du textile. Ainsi, le confort de l’utilisateur est garanti. De plus, le tissu anti-acariens possède de bonnes capacités isolantes.