Les types de tissus protégeant des acariens

Les types de tissus protégeant des acariens

Publié le 09/12/2021 par ephacare

Parmi les mesures pour trouver et éliminer les acariens, choisir des tissus adaptés est vivement recommandé. Les fabricants ne lésinent pas sur leurs efforts pour proposer des textiles issus de nouvelles technologies. Celles-ci visent à alléger au maximum les allergies à ces arachnides. Certaines fibres naturelles comme le lin sont également appréciées dans ce cadre.

L’Evolon, une technologie innovante anti-acarien

L’evolon est un tissu anti allergique et anti acarien qui s’est répandu dans la prévention et le traitement des allergies. De plus, cette technologie ne s’est pas limitée à la literie. Elle se propage dans tous les secteurs : automobile, sport, industrie, etc.

Ce textile se distingue avant tout par sa résistance et sa souplesse. Il se caractérise également par sa légèreté et sa douceur. Par ailleurs, sa densité vient de ses fibres compactes et sa structuration en microfilaments spécifique.

La technologie Evolon aboutit à un linge ou un support ultra absorbant qui présente une grande rapidité de séchage. Il en résulte aussi une fibre disposant d’une excellente respirabilité. La particularité de ce textile repose sur sa fabrication. En effet, il est confectionné sans tissage, sans traitement chimique et sans plastification. Il s’agit en outre d’une matière entièrement synthétique, efficace pour protéger des acariens. En effet, il empêche ces derniers de passer au travers, de même pour les particules allergènes.

En tant que tissu anti-acarien, Evolon répond à toutes les exigences et normes en vigueur. Le textile bénéficie par exemple de la certification Oeko-Tex 100 classe 1 et est labellisé ECARF. Sa robustesse et sa qualité se confirment aux différents tests effectués pour démontrer sa performance après une cinquantaine de lavages. Cette mise à l’épreuve est réalisée par un laboratoire indépendant afin de garantir l’objectivité et l’exactitude des résultats.

D’autre part, des ingénieurs travaillent quotidiennement chez Freudenberg pour optimiser au maximum la technologie Evolon. La fabrication respecte une procédure rigoureuse et particulière à ce géant de l’industrie du textile. Depuis sa sortie en 1999, la gamme ne cesse de se développer pour répondre à des besoins spécifiques. Outre son utilisation dans le linge de lit, Evolon évolue aussi dans le cosmétique et le sport. En effet, cette fibre synthétique sert dans la fabrication de lingettes ou de serviettes de sport.

La composition authentique et originale fait toute la différence, couplée avec le traitement par extrusion des filaments. Les tissus s’obtiennent à l’issue d’un procédé d’assemblage par jets d’eau à haute pression. Le grand avantage avec Evolon reste l’exclusion de produits chimiques ou de substances dangereuses dans le traitement des textiles.

La rigueur des procédés, le choix des composants et les exigences de confort font d’Evolon une excellente protection anti-acariens. Rapidité de séchage, bonne capacité d’absorption et propriété isolante caractérisent également cette gamme.

tissus anti acariens

Les tissus anti-acariens à traitement chimique

Parmi les solutions anti-acariens figurent aussi les tissus traités chimiquement. Bien que cette invention ait fait quelques preuves, elle n’en reste pas moins dangereuse. Les types de tissu anti-acarien sont parfois travaillés avec des produits nocifs. Les industriels font la course pour proposer une literie imprégnée et traitée, mais le doute plane sur les compositions.

Certains spécialistes alertent effectivement sur l’ambigüité et le manque de transparence sur le type de traitement utilisé. Les substances acaricides représentent par la même occasion des risques de santé pour les sujets allergiques. En effet, des produits tels que la permethrine ont pu convaincre dans la lutte anti-acarien. En revanche, ils se sont toutefois avérés agressifs pour l’organisme humain.

Des études cliniques ont démontré la nocivité des acaricides et donc des traitements chimiques sur les tissus étiquetés anti-acarien. Par ailleurs, le peu de précisions sur le règlement des produits chimiques dits acaricides tend à remettre en question leur efficacité. La mention « anti-acarien » sur n’importe quel produit ou textile n’est donc pas un gage de qualité ni de sécurité.

Certains types de tissu anti acarien prônent un traitement naturel. Bien que les risques soient moindres, la prudence est de rigueur dans certains cas. Effectivement, les sujets peuvent manifester des premiers symptômes et des réactions allergiques. C’est notamment le cas lorsqu’ils sont en contact avec certaines substances, aussi naturelles soient-elles.

Le lin, un tissu naturellement anti-acarien et anti-bactérien

On retrouve des fibres naturelles parmi la gamme de tissu anti-acarien. C’est le cas du lin, dont les caractéristiques techniques ont convaincu les allergologues. Cette matière naturelle possède de nombreuses propriétés intéressantes, dont son côté hypoallergénique. D’ailleurs, ce textile est couramment recommandé dans le linge de maison ou la garde-robe des individus sensibles.

Effectivement, ceux qui sont sujets à des eczémas ou toute autre réaction cutanée privilégient le lin autant que possible. Il s’agit également d’un textile multiusage et polyvalent. Il sert aussi bien dans la confection de rideau que d’une taie d’oreiller. On le retrouve aussi dans les housses anti-acariens comme celles des draps, des couettes ou des matelas.

Il est parfois employé pour les serviettes ou les nappes. Ainsi, le lin est le tissu par excellence contre les bactéries, les acariens et autres parasites minuscules.

Par sa texture, il empêche les bactéries et les acariens de se fixer sur les parois. Cette fibre antifongique est exploitée dans la production de linge de lit : draps, housses et autres afin de garantir le confort. Ses propriétés adoucissantes lui confèrent une qualité inestimable en cas d’irritations et de démangeaisons.

Si le lin réduit considérablement les manifestations allergiques, c’est notamment parce qu’il a des caractéristiques spéciales. Les fibres n’absorbent qu’une très faible quantité d’allergènes lorsque le tissu entre en contact avec les acariens. En ce sens, ce textile présente un taux de risque extrêmement bas comparé aux tissus ordinaires.

Ceux-ci peuvent effectivement retenir un grand nombre d’allergènes, exposant la personne à des risques élevés. Les organismes comme les acariens ne peuvent se cramponner sur le lin. Cela démontre ainsi sa propriété répulsive contre les parasites microscopiques. Il apporte une protection optimale contre toutes sortes d’allergies à ces insectes : rhinite, eczéma, conjonctivite allergique, etc.