Est-ce que l’allergie fatigue ?

Est-ce que l’allergie fatigue ?

Publié le 06/04/2022 par ephacare

Selon Ouest-france.fr, 30 % de la population française souffrent d’allergie. Allergie alimentaire et allergie aux pollens font partie des plus connues du grand public. Il en existe d’autres et en souffrir est particulièrement éprouvant.

Les différents types d’allergie

Les allergies sont multiples et touchent toutes les couches de la population. L’Organisation mondiale de la santé rappelle qu’elles figurent parmi le top 5 des affections dites chroniques. Elles sont provoquées par la rencontre d’un élément étranger contenant des allergènes avec le système immunitaire, lequel va essayer de les éliminer.

Les allergies alimentaires

Les allergies alimentaires touchent environ 10 % de la population, et ce chiffre est en constante progression. Une plus grande exposition aux agents polluants et aux pesticides serait en cause.

Par ailleurs, les êtres humains sont de plus en plus obnubilés par l’hygiène, les mettant beaucoup moins en contact avec les microbes. Le système immunitaire ne réagit plus correctement au contact des allergènes contenus dans les aliments. Au lieu de les assimiler, l’organisme s’efforce de les éliminer.

Les aliments les plus souvent pointés du doigt sont l’arachide, les noix, les protéines contenues dans le lactose. De plus en plus de personnes sont également devenues intolérantes au gluten…

Les symptômes de l’allergie sont souvent les rhinites ou l’asthme allergique. Le choc anaphylactique est la manifestation la plus grave qui peut être mortelle, au même titre que l’œdème de Quincke.

Les allergies au pollen

En France, les allergies au pollen sont périodiques. Elles se produisent au moment des floraisons de certaines plantes herbacées et des graminées. Chaque année, une carte des pollens est dressée par le Réseau national de surveillance aérobiologique ou RNSA afin de permettre aux 25 % de personnes allergiques de prendre les mesures adéquates.

Les allergies aux animaux

Les poils d’animaux sont considérés comme des allergènes. Mais ce ne sont pas uniquement les responsables des réactions allergiques. Chez le chat, les allergènes proviennent de la salive dont il enduit ses poils. Sachez que le nombre de personnes allergiques aux squames et à l’urine du cheval est également très élevé.

L’allergie à la moisissure

Souvent méconnue, l’allergie aux moisissures est pourtant assez courante chez les personnes dont les habitations (souvent anciennes) sont humides. Elle résulte de la remontée capillaire ou des infiltrations d’eau dans la toiture ou dans les murs, et qui ne bénéficient pas d’une bonne aération. Elles sont sources de problèmes respiratoires, de réactions cutanées ainsi que de certains troubles nerveux ou digestifs.

L’allergie à la moisissure

Est-ce que les allergies fatigue ? Si oui, lesquelles ?

La réponse est oui. Les allergies provoquent de nombreux symptômes et, parmi ceux-ci, on compte la fatigue. Celle-ci ne doit pas être prise à la légère. Elle est en fait la conséquence des différents symptômes qui empêchent d’avoir un sommeil apaisé. Les insomnies dues à un nez bouché, les démangeaisons qui sont généralement insupportables et les problèmes respiratoires peuvent être particulièrement éreintants, surtout s’ils durent plusieurs jours successifs.

Un mauvais sommeil a de nombreuses conséquences sur les personnes concernées. Elles ont parfois une réduction du champ visuel, un manque prononcé de concentration, mais aussi des difficultés à se mouvoir et à réagir à une stimulation ou à un danger.

La fatigue peut avoir des conséquences plus graves, car les douleurs physiques, dont celles ressenties aux extrémités, peuvent être plus ou moins intenses. Les tensions musculaires peuvent, quant à elles, être handicapantes. Les allergies les plus fatigantes sont celles liées à la période de pollinisation et aux acariens. Leurs effets peuvent néanmoins être réduits en adoptant quelques bonnes habitudes au quotidien.

Il est par exemple important de limiter le contact avec les agents allergènes, d’éviter les activités en milieu de journée, de faire sécher les linges à l’extérieur surtout dans les zones où il y a beaucoup de pollens. Quant aux personnes allergiques au soleil, elles devront se protéger en portant un écran solaire, un chapeau et des lunettes anti-UV.

L’allergie aux acariens, un mal dont souffrent beaucoup de personnes dans notre société moderne

Les acariens font partie de la famille des araignées et sont d’une taille microscopique d’environ 0,5 mm de longueur. On les retrouve dans les habitations, en particulier dans la poussière et dans les lits. Les réactions allergiques qu’ils provoquent sont dues aux histamines qu’ils libèrent.

Les allergènes se nichent également dans leurs excréments et les morceaux de peaux qui se détachent du corps des acariens. Les réactions se traduisent par des rhinites allergiques, avec un écoulement nasal, qui s’accompagnent d’éternuements continus. Les yeux de la personne deviennent alors rouges et irrités. Mais heureusement il existe des traitements naturels antis acariens.

Le développement actuel des acariens est en grande partie dû au fait que les résidences actuelles ne sont que rarement ouvertes, pour éviter une surconsommation énergétique. Pourtant, la ventilation des pièces est l’un des moyens les plus efficaces pour s’en débarrasser.

Le nettoyage régulier est également nécessaire pour éviter que la poussière ne s’installe dans vos locaux. Par ailleurs, il est important de passer les draps à la machine à laver à 60 °C, au moins une fois par semaine. Découvrez aussi comment se soigner d’une allergie aux acariens.

L’allergie aux acariens, un mal dont souffrent beaucoup de personnes dans notre société moderne

Pour limiter les réactions allergiques, pensez à vous fournir en parure de lit anti acarien

Pour éviter la fatigue liée aux allergies, l’acquisition d’une parure anti acarien est indispensable. La parure de lit anti acarien se caractérise par sa capacité à envelopper en totalité le lit, empêchant ainsi les acariens de s’échapper et d’entrer en contact avec votre peau lorsque vous dormez. La parure ne doit pas uniquement recouvrir le lit, mais aussi les oreillers, les traversins ou encore la couette.

Les parures de lit anti acarien subissent parfois des traitements chimiques qui sont néfastes pour la santé sur le long terme. Mais sachez qu’il existe désormais des housses qui ne passent par aucun traitement. Celles-ci sont constituées de fibres très finement tissées et très résistantes, pouvant supporter les lavages en machine à l’eau chaude (à 60 °C).

L’autre chose que vous devez savoir est que nous suons beaucoup durant la nuit. En humidifiant le matelas, la transpiration favorise la prolifération des acariens due à l’humidité. La housse doit donc permettre une bonne évaporation de l’humidité.

Bien que les housses matelassées soient apparemment plus confortables, elles ne sont pas recommandées, car ses épaisseurs ont tendance à attirer les acariens. Comme l’objectif est de dormir paisiblement pour récupérer et pour éviter ainsi la fatigue, il serait plus intéressant de choisir un matériau doux qui n’émettra aucun bruit désagréable qui risque de troubler votre sommeil.