Les acariens sont-ils dangereux pour notre santé 

Les acariens sont-ils dangereux pour notre santé ?

Publié le 08/06/2021 par ephacare

Microscopiques, envahisseurs et responsables de 70 % des crises d’asthme, les acariens colonisent toutes les habitations. Ils se développent surtout dans les coins poussiéreux. Il faut savoir qu’un gramme de poussière peut contenir jusqu’à 2 000 acariens. Un matelas peut en loger près de 2 millions ! Un oreiller utilisé depuis 2 ans est composé d’acariens (débris, résidus, déchets) jusqu’à 10 % de son poids total. S’ils sont aussi présents dans le quotidien, quels sont les dangers des acariens ?

Mieux connaître les acariens et leur environnement

D’emblée, il faut savoir que les acariens ne désignent pas un seul type d’espèces. Classés parmi les arachnides, ils se répartissent en tiques, aoûtats et araignées rouges. Cette distinction explique ainsi les différentes sortes de symptômes liés aux allergies qu’ils provoquent. Le sarcopte est à l’origine des éruptions cutanées et démangeaisons. Les morsures proviennent généralement des aoûtats.

Les acariens se nourrissent essentiellement de squames, expliquant ainsi leur environnement favori : la literie, la tapisserie et le mobilier. Ils peuvent toutefois s’alimenter de céréales, de champignons ou de miettes de repas. Une couvée d’acarien femelle compte jusqu’à 80 œufs avec une espérance de vie d’environ 3 mois.

Se développant dans des coins chauds, les acariens envahissent aussi la voiture, surtout les sièges et le volant. Ils peuvent également se retrouver partout où l’humain passe ses mains : radio, porte-gobelets, changement de vitesse…

Morts ou vifs, ils sont nuisibles pour les personnes allergiques. Leurs déchets, leurs cadavres et les protéines qu’ils contiennent sont responsables des symptômes, qu’ils soient respiratoires, cutanés ou oculaires. Les dangers des acariens résident dans la forte exposition du sujet allergique et surtout l’absence d’interventions pour soulager les symptômes.

Connaître les risques avec les acariens sur la santé

Les signes d’une allergie aux acariens sont entre autres les difficultés respiratoires, la conjonctivite, la rhinite allergique et la toux sèche. La maladie se manifeste aussi par des éternuements répétitifs, de l’eczéma, de l’écoulement ou congestion nasal(e).

Ces symptômes sont désagréables et perturbent l’activité quotidienne, en plus de risquer d’évoluer. Les dangers des acariens sont surtout les complications générées par ces signes avant-coureurs. Outre une prédisposition à l’asthme, le sujet peut éprouver des problèmes respiratoires comme une respiration sifflante ou de l’étouffement.

L’absence de traitement dès l’apparition des prodromes favorise cette complication, surtout chez les enfants. Ces derniers sont effectivement exposés jusqu’à 5 fois que les adultes de devenir asthmatiques.

Les dangers des acariens diffèrent également selon l’environnement du sujet. Les risques sont plus élevés chez les individus vivant dans une habitation équipée de climatisation. En revanche, ceux occupant un habitat ventilé (ventilation mécanique entre autres) sont moins exposés.

Toutefois, les acariens se développent dans toutes les maisons, nécessitant des mesures efficaces pour limiter leurs dangers. Ces astuces vont de la simple aération des pièces jusqu’au choix de housses anti-acariens et un tissu de lit anti-acariens.

Les acariens se prolifèrent dans les coins humides. Ainsi, il faut réduire le taux d’humidité des chambres et aérer au maximum.